Menu
Rechercher
Se connecter
Connexion

Interview n°2 J-E Depraz - Magic Bazar

Magic Bazar avait eu l’opportunité en novembre dernier de rencontrer Jean-Emmanuel Depraz, vainqueur du Grand Prix en Standard de Varsovie.

Suite à son récent résultat en Top 8 du Pro Tour Rivals of Ixalan en Modern de Bilbao, nous avons décidé de reconduire l’expérience et de lui poser des questions sur un tout autre format.

Après sa victoire au GP Varsovie en Standard, Jean-Emmanuel se place dans le Top 8 du Pro Tour Combattants d'Ixalan en Modern ! Cela méritait bien une deuxième interview dans laquelle il revient sur son exploit et ses projets à venir.

Lors de notre dernière interview tu nous avais fait part de ta volonté de passer Silver voire Gold au classement pro cette année, qu’en est-il après ce résultat ?

Techniquement je ne suis pas encore Gold, mais je le serai avec les 3 points que je recevrai automatiquement en participant au prochain Pro Tour. Ce Pro Tour à Bilbao m’a permis de me qualifier pour le Pro Tour suivant, et à partir du moment où je passe Gold, je suis invité sur tous les Pro Tours de l’année. Je ferai donc les deux prochains à coup sûr.

Maintenant que passer Gold est acquis, est-ce que tu souhaites te fixer un nouvel objectif ?

Le nouvel objectif c’est Platinum, qui est beaucoup plus loin en terme de points. Là je suis à 32, Gold est à 35, et Platinum c’est 52. Il me faut donc faire 20 points supplémentaires. 6 sont garantis par mon invitation aux deux prochains Pro Tours, mais ça implique quand même de faire encore d’autres grosses performances d’ici la fin de l’année. Pour le moment ça a l’air bien parti mais il faut quand même que je garde le rythme.

Quel serait l’avantage pour toi de passer Platinum ?

Platinum, pour un joueur ça change tout. Quand on devient Platinum, on est payé pour jouer à Magic, ce qui n’est pas le cas avec les rangs pro inférieurs. On reçoit 3000 $ par Pro Tour auquel on participe, 500 $ par GP, 500 $ pour faire les nationaux, et si on additionne le tout ça fait déjà l’équivalent d’un salaire, sans même compter les récompenses des tournois où l’on réussit ses performances. J’avais pris cette année pour me dédier complètement à Magic, mais si je passe Platinum, j’envisage aussi de prendre l’année prochaine, et peut-être les quelques années à venir.

Tu joues au sein de l’équipe de France avec qui vous avez disputé ce Pro Tour et le précédent. Est-ce que cette série de résultats peut influencer ta position dans l’équipe ?

C’est l’autre conséquence positive de mon résultat à Bilbao puisque je suis maintenant en tête de la course pour passer capitaine de l’équipe de France cette année. À 32 points je suis 10 points devant Eliott Boussaud qui est 2ème à 22, donc j’ai quand même une bonne avance. Si j’arrive à maintenir cette avance ça signifie que je prendrai la succession de Pierre Dagen qui était capitaine les deux années précédentes.

Qu’est-ce que tu voudrais pouvoir apporter à l’équipe ?

J’aurai du mal à me comparer à des joueurs comme Pierre Dagen ou Raphaël Levy, j’ai moins d’expérience, je suis moins âgé, mais le plus important c’est de faire confiance à ses coéquipiers pour jouer les matchs comme ils l’envisagent. Je pense pouvoir apporter une bonne ambiance et une méthodologie.

Quel était ton deck de Modern ?

Death’s Shadow :

On était sur un Pro Tour en Modern, quelle est ta vision du format tel qu’il existe en ce moment ?

Le Modern n'est pas mon format préféré mais par rapport à ce qu’on a pu avoir par le passé, celui-ci est très sain. Il n’y a pas vraiment de cartes qui demandent à être bannie. Des cartes comme Apparition des rues peuvent s’en approcher, non pas pour Death’s Shadow mais pour le nouveau deck Hollow One qui vient d’apparaître sur ce Pro Tour et où ça peut dégénérer très vite. Ce qui me gène avec ce deck c’est que ça génère des parties perdues d’avance. Une Requête Brulante Tour 1 peut complètement anéantir la main du joueur d’en face et lui enlever tous ses terrains. La partie devient impossible. Peut-être que Requête Brulante devrait être ban plus que Apparition des rues finalement. Mais oui, je pense que s’il y a un deck à affaiblir c’est celui-là.

On parle de bannir certaines cartes, est-ce que tu aurais une idée de cartes qui pourrait être retirée de la banlist ?

L’Elfe aux nattes sanguinolentes pourrait être unban sans problème, ça aurait peu d’impact sur le format. La carte a été bannie après une période où elle était très jouée en Standard et ce qu’elle y faisait a dû faire un peu peur à Wizards pour le Modern. Aujourd’hui on est dans un format où la plupart des decks peuvent tuer Tour 4 ou avant, donc toutes les cartes à 4 manas de la banlist ne représentent finalement pas un si grand danger que ça. Ça vaut aussi pour Jace, le sculpteur de l'esprit qui est certes plus puissant que l’Elfe aux nattes sanguinolentes mais qui pourrait être unban sans complètement déstabiliser le format.

Note : ces 2 cartes ont effectivement été débannies en Modern quelques jours après l'interview :)

Malgré une certaine popularité auprès des joueurs, le Modern est encore peu représenté en Pro Tour. Est-ce que tu penses que ce Pro Tour peut laisser présager un bel avenir pour le Modern dorénavant ?

La décision vient directement de Wizards. Ils avaient décidé d’arrêter les Pro Tours en Modern pendant une période. Ce qui leur faisait peur c’était les résultats désastreux de précédents Pro Tour à l’époque Eldrazi. Hollow One a fait une percée, mais n’a pas non plus monopolisé un format qui est beaucoup plus équilibré qu’il n’a pu l’être. Ce Pro Tour est plutôt un bon signe pour l’avenir du Modern et j’imagine qu’il serait très possible de le voir se renouveler chaque année maintenant.

Lors du Top 8 de ce Pro Tour, les réserves n’étaient pas utilisables sur les deux premières manches. Est-ce que ça a eu un impact sur ton jeu ?

Le Top 8 se jouait en 3 manches gagnantes sur 5, et lors des deux premières parties, on ne pouvait pas avoir recours au sideboard. Ce qui s’est passé c’est que j’ai perdu les deux premières et ensuite j’ai eu le droit de sider pour les trois parties suivantes. Ça m’a plutôt défavorisé dans ce matchup parce que j’avais un très bon sideboard, mais c’est quelque chose qui était connu et on n’a pas été pris par surprise non plus.

On a pu voir des manœuvres très intéressantes avec l’utilisation de la Preneuse d’otage en particulier, est-ce que tu peux revenir dessus ?

Utiliser la Preneuse d’otage n’était pas mon idée à la base, c’est une idée de Immanuel Gerschenson, joueur Autrichien avec qui on avait fait quelques tests et qui a fait Top 16 de ce Pro Tour. Il a fait d’excellentes performances sur ce tournoi et c’est vraiment une super bonne idée qu’il a eu avec la Preneuse d’otage. Le principe était de remplacer Ranger d'Éos qui était à l’époque la créature à chercher avec Traversée d’Ulvenwald dans un matchup midrange. L’avantage de la Preneuse d’otage c’est que ça joue un peu le même rôle contre midrange, mais ça peut aussi rentrer contre Lanterne, contre Eldrazi Tron, contre Humain, bref plus de decks. Contre Lanterne, ce qui est monumental avec la Preneuse d’otage c’est qu’elle peut toucher un Piègepont, y compris à travers une Jarre à souder qui devrait permettre au joueur de régénérer son Piègepont. Avoir une créature que l’on peut aller chercher dans sa bibliothèque et qui permet de gérer un Piègepont à travers toute forme de protection ça change tout. Ça ne m’étonnerait pas maintenant que la Preneuse d’otage soit jouée dans toutes les listes de Traverse Shadow.

Est-ce que tu penses aujourd’hui qu’il existe encore un deck phare en Modern ?

Pour moi Death’s Shadow est le meilleur deck du format, et en même temps si je ne le pensais pas je ne l’aurais pas joué. Mais ce n’est pas un deck phare au sens où il polarise tout autour de lui. Il y a suffisamment de decks différents en Modern pour qu’on ne se concentre pas uniquement sur comment battre Death’s Shadow. On voit des decks faire de belles performances alors qu’ils ont un mauvais matchup contre Death’s Shadow. Le deck a beau être fort et respecté, il n’y a finalement qu’un petit pourcentage de la salle qui le joue. On n’est pas comme en Standard avec un deck comme Temur Energy par exemple.

Qu’est-ce qui te plaît dans Death’s Shadow ?

J’ai un gros faible pour les decks midrange très interactifs. Death’s Shadow c’est à la fois des anti-créatures, de la défausse, il y a des tuteurs … Traversée d’Ulvenwald ça me parle beaucoup parce que j’ai joué beaucoup de decks à base de tuteurs dans le passé. J’adore ce genre de cartes et ce deck réunit beaucoup de choses que j’aime bien à Magic, plus le fait de jouer 5 couleurs, d’avoir beaucoup d’options de side …

Une carte préférée en particulier ?

Je pense que Saisie des pensées est la carte la plus intéressante à jouer du deck. La décision à prendre sur une Saisie des pensées est toujours très difficile. Elle va dépendre de la main qu’on a, comment on envisage le déroulement des prochains tours, et elle a un rôle particulier dans Death’s Shadow puisqu’elle fait perdre des points de vie. En ça elle contribue aussi au plan de jeu qui est de jouer une Death’s Shadow le plus tôt possible dans la partie. Donc oui, au-delà même de ce deck, Saisie des pensées est une de mes cartes préférées de l’histoire de Magic, mais dans ce cas précis elle remplit beaucoup de rôles à la fois.

Un dernier mot ?

J’aimerais juste ajouter qu’on a là une nouvelle génération de joueurs français qui est en train d’émerger. Les 5 premiers joueurs français du classement des pro points sont des joueurs qui n’ont jamais été capitaines de l’équipe de France. C’est vraiment un bon signe pour le Magic français et j’espère que des joueurs comme Eliott Boussaud et Samuel Vuillot vont continuer à faire de bons résultats. Au sein de l’équipe, en plus d’un grand nombre de nouveaux joueurs, il y a aussi une vraie entente entre les anciens et les nouveaux. J’ai l’impression qu’on est en train de monter quelque chose de solide pour la suite.